top of page
L'actualité des podologues

PAMC : Statu quo entre la FNP et la CNAM malgré l’urgence


Dans une communication parue le 12 juin sur leur site officiel, la FNP fait savoir que les travaux menés conjointement à la CNAM pour modifier le mode de calcul de la prise en charge de la cotisation maladie, dans le cadre du régime PAMC sont toujours à « un point d’étape » ! De surcroît, « ces travaux aboutiraient à un avenant technique dans les prochains mois. », alors que la possibilité de renoncer au régime PAMC sera close le 31 juillet, c’est-à-dire dans 45 jours.           

De qui se moque-t-on, ne nous demanderaient ils pas de choisir les yeux bandés ? 

L’Union des Podologues dénonce cette situation inadmissible, lorsque le choix qui doit être fait avant le 31 juillet va engager chaque professionnel pour des années, avec des conséquences majeures sur ses cotisations sociales et donc sur ses revenus !     

Comment en est-on arrivé là ? En ne faisant pas évoluer ce dossier suffisamment rapidement, alors que les négociations sur le sujet devaient avoir lieu en fin d’année dernière et aboutir déjà à l’époque à « une conclusion dans les prochains mois ».

Face à cette inertie, on se trouve dans la situation que l’UP redoutait depuis l’annonce « d’évolutions à venir » pour le régime PAMC en pleine fenêtre de choix ! N’avons-nous pas atteint les limites du « une seule voix pour la profession » prôné par l’ONPP et la FNP ? Peut-être, la pluralité syndicale aurait permis d’avancer différemment  sur le sujet…

La situation politique actuelle ne permettant pas de modifier la date de fermeture de la fenêtre de choix, l’UP s’engage à mettre tout en œuvre lorsque la situation sera stabilisée pour permettre d’ouvrir une nouvelle fenêtre de possibilité de choix lorsque les règles du jeu de la CNAM seront enfin fixées !

795 vues0 commentaire

Comentários


bottom of page