top of page
L'actualité des podologues
  • PUBLIC

Projet de réforme des retraites, ce qu’il faut retenir de la déclaration d’Elisabeth Borne.


Ce mardi 10 janvier, Elisabeth Borne a présenté la feuille de route du Gouvernement sur la réforme des retraites. Voilà ce qu’il faut en retenir pour nous podologues.


Attention, ceci n’est qu’un projet de loi qui doit être voté par le parlement pour sa mise en application. Les mesures ne seront donc définitives qu’après ce vote et sont susceptibles d’être modifiées d’ici là.


Les mesures les plus attendues concernent l’âge légal et le nombre de trimestres nécessaires:

  • L’âge légal à partir duquel il est possible de partir à la retraite sera progressivement relevé à compter du 1er septembre 2023, à raison de 3 mois par année de naissance. L’objectif étant d’atteindre 64 ans en 2030

  • En parallèle, le calendrier d’augmentation du nombre de trimestres cotisés pour pouvoir bénéficier du taux plein va s’accélérer. C’est dès 2027 qu’il faudra avoir 43 ans de cotisation (au lieu de 2035 précédemment)

  • L’âge taux plein automatique (ou âge sans décote) ne change pas et reste fixé à 67 ans

  • Les personnes invalides ou en inaptitudes pourront bénéficier d’un âge de départ anticipé afin de partir à taux plein dès 62 ans

Retrouvez l’âge à partir duquel vous pourrez faire valoir vos droits à la retraite et le nombre de trimestres nécessaires dans le tableau suivant :


Attention, cela ne concerne pour le moment que le régime de base de la CARPIMKO ! Le régime complémentaire va devoir être adapté à cette nouvelle donne, et le régime ASV reste en l’état actuel, avec un âge légal de 65 ans.


Le projet de réforme prévoit d’autres aspects, comme la fermeture des régimes spéciaux, la prise en compte des carrières longues, de la pénibilité. Contrairement à ce qui était envisagé dans le précédent projet de Régime Universel, la CARPIMKO, comme l’ensemble des caisses de la CNAVPL, n’est plus considérée comme un régime spécial, mais comme un régime autonome, et à ce titre n’est pas concernée par la mesure de fermeture. Le dispositif carrière longue est conforté, mais il ne nous concerne qu’à la marge, car il faut avoir commencé à travailler avant 20 ans pour pouvoir en bénéficier. Sur la pénibilité, c’est un dossier pour lequel l’ensemble des organisations syndicales de nos professions va devoir travailler pour faire valoir des possibilités de prise en compte.

Réforme sur l’assiette sociale Cela avait été un des points mis en avant lors des discussions pour le Régime Universel. L’assiette de calcul pour nos cotisations est complexe et injuste. Le Gouvernement souhaite une réforme sur celle-ci et une concertation va être engagée qui traitera du paramétrage de l’assiette ainsi que des taux. Cet aspect sera primordial pour nous, et peut-être bien plus impactant que le report de l’âge de la retraite. C’est pourquoi l’Union des Podologues va faire parvenir très rapidement une demande pour participer à cette concertation.




BS - 11 janvier 2021

1 084 vues0 commentaire
bottom of page